Yoojo : services entre particuliers pour faire des économies

Yoojo est une plateforme de mise en relation de particuliers qui souhaitent vendre leurs services ou proposer des missions, et ainsi faire des économies.

Si vous avez besoin d’effectuer des travaux mais qu’il vous manque du temps ou de l’expérience, vous pouvez proposer un job sur le site.


C’est vous qui décidez quelle économie vous allez réaliser puisque c’est vous qui fixez le prix maximum que vous êtes près à payer pour la prestation :

  1. Vous saisissez le titre de votre Job
  2. vous choisissez la catégorie;
  3. vous détaillez le plus précisément possible vos besoins;
  4. vous indiquez la date limite pour postuler;
  5. vous précisez le lieu où le Job doit être réalisé;
  6. enfin vous communiquez le montant que vous êtes prêt à payer.

En tant que jobeur (prestataire de service), vous saisissez votre profil, puis vous pouvez consulter les offres de jobs et postuler en quelques clics : soit vous acceptez la proposition, soit vous indiquez votre prix.

Le phénomène Jobbing, né aux Etats-Unis, développe un système d’entraide au quotidien entre particuliers : une personne qui a un job à accomplir le confie à une personne compétente qui habite près de chez elle.

C’est un gain de temps et des économies assurées pour celles et ceux qui font appel à un jobeur, et c’est une opportunité de trouver des missions à proximité et de gagner plus d’argent pour les particuliers ou auto entrepreneurs.

De nombreux services sont possibles (tout dépend des idées et des compétences des personnes de votre zone géographique…)  :

  • la préparation d’un dîner,
  • le bricolage du garage qui n’a pas bougé depuis 1 an,
  • l’organisation d’une soirée entre amis ou d’un anniversaire,
  • le ménage,
  • la livraison, le déménagement d’un meuble et/ou même le montage,
  • l’entretien du jardin,
  • etc..

Présentation en vidéo via différentes interviews télé :

Bref, quand vous avez un besoin d’aide, un manque de temps ou simplement besoin de faire des économies sur des travaux du quotidien que vous pourriez sous traiter, ayez le réflexe des services entre particuliers…

Plus d’infos sur https://yoojo.fr/

Ne vous faites pas avoir par les ODR : offres de remboursement

Les offres de remboursement fleurissent un peu partout sur Internet, particulièrement pendant la période des fêtes de fin d’année, mais aussi désormais un peu tout le temps…

On y voit la plupart du temps une bonne affaire pour faire des économies sur un téléphone mobile, un écran plat de télévision, ou tout autre produit ou service, mais est-ce réellement une bonne affaire pour vous ?

La réalité est ailleurs comme vous allez pouvoir le constater  !

 

 

Premièrement, il faut comprendre que ces ODR offres de remboursement sont gérées par des sociétées spécialisées et pas par les fabricants eux-même.

La raison est simple : ils garantissent à ces fabricants qu’un petit pourcentage réel des achats seront remboursés car ils mettent des  conditions drastiques pour éviter autant que possible de rembourser si vous ne remplissez pas parfaitement ces critères !

Mais le pire c’est que même si vous remplissez toutes les conditions, vous avez peu de chance de contester la décision arbitraire de ne pas vous rembourser car vous n’avez généralement plus la preuve d’avoir fait votre demande de remboursement en remplissant tous ces critères puisque vous avez obligatoirement envoyé la preuve d’achat originale, le code barre original, etc…

C’est ce que dénonce le site Minimachines dans son excellent article   » ODR : Petite enquête sur une grosse machine à fric « .

Ainsi, ces sociétés proposent aux fabricants de gérer une offre promotionnelle avec un budget fixe bien défini et garantissant un pourcentage de demandes de remboursement effectivement remboursées, et une assurance en cas de dépassement…

Bref, vous comprendrez aisément que vous n’avez aucune garantie d’être réellement remboursé même si vous remplissez tous les critères…

 

Mais voici un petit guide pratique à appliquer à la lettre si vous décidez de faire une demande de remboursement et qui mettra toutes les chances de votre côté :

 » ODR : Petit guide pour obtenir votre remboursement  »

Voici un résumé des conseils pratiques à suivre pour faire votre demande de remboursement :

  1. N’achetez pas simplement parceque vous espérez vous faire rembourser
  2. Ces offres de remboursement sont limitées dans le temps et chaque étape est longue : ne tardez pas et mettez des dates clés dans votre agenda
  3. Soyez soigneux, ordonnés et précis quand vous préparer votre dossier de remboursement et toutes les pièces demandés
  4. Faites des photos globales et détaillées de l’ensemble des pièces (preuve en cas de contestation)
  5. Faites la mise sous pli devant un témoin qui vous signera une double attestation mentionant toutes les pièces  (preuve en cas de contestation dont vous garderez un exemplaire)
  6. Affranchissez votre courrier avec un suivi

 

Malgré toutes ces mesures, le remboursement garanti à 100% n’existe pas, mais au moins vous aurez mis toutes les chances de votre côté et ces sociétés de gestion préféreront vous rembourser comme prévu plutôt que de risquer de devoir payer d’éventuels frais de justices puisque vous avez conservé de véritables preuves qui les mettraient en défaut le cas échéant…

Logement à moins de 200 euros : Résident Temporaire pour un loyer moins cher

Les prix de l’immobilier flambent, et ceux des loyers sont aussi devenus inabordables pour beaucoup de personnes !

Comment trouver un logement moins cher mais avec suffisamment de mètres carrés pour vivre dans de bonnes conditions ?

Voici une astuce peu connue et qui peut pourtant vous permettre de faire de très grosses économies sur votre loyer. En effet, le logement est le premier plus gros pôle de dépenses pour la très grande majorité des foyers, et c’est donc naturellement aussi dans ces dépenses de logement qu’on peut envisager d’économiser le plus d’argent si on arrive à trouver un loyer pas cher !

Soyons clair : si vous voulez trouver un logement qui plait à tout le monde, vous aurrez du mal à trouver des propositions de loyers plus abordables… c’est la loi de l’offre et de la demande.

Mais si vous envisagez d’habiter dans un logement qui sort du commun, un peu original, alors vous avez la possibilité de trouver de très très bonnes opportunités avec des loyers mensuels autour des 200 euros pour de grandes superficies !

 

Très bien, mais où est le piège ?

Et bien il n’y en a pas… et c’est même au contraire très bien encadré par la loi et cela s’appelle être « résident temporaire ».

Il ne s’agit pas d’appartements vétustes ou de maisons à rénover, mais d’espaces qui ne sont normalement pas directement prévus pour l’habitation (anciennes gares, châteaux, casernes, écoles, hopitaux, entrepôts, monastères, bureaux, etc…), ou qui nécessitent d’être gardés pendant l’absence de leur propriétaire.

Voici 2 cas concrets :

  1. Certains espaces de bureaux ne trouvent pas d’entreprises locataires pendant de longs mois ou même plusieurs années, et il est possible de les louer temporairement pour une somme modique et de les habiter en toute légalité, et avec le confort sanitaire et électrique nécessaire et même compris dans le prix (salle de bain, wc et chauffage, électricité).
  2. Certains propriétaires peuvent avoir besoin d’un gardien ou en tout cas de quelqu’un qui garde un oeil sur leur bien, et donc y habite… et cela peut être un chateau ! Oui vous avez bien lu… pour ce prix là vous pouvez habiter un chateau ou un lieu de prestige…

En France, la société Camelot s’est lancé sur ce marché qui existe déjà depuis 1992 au Pays-Bas et qui s’est répandue depuis un peu partout en Europe. Elle a pour cela bénéficié de la loi Boutin ou Molle (Mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion).

Quel est l’intérêt pour les propriétaires de ces bâtiments ? Cela leur permet d’éviter que des bâtiments vacants subissent du vandalisme, du squat, des vols ou tout simplement la dégradation…

 

Mais attention : en tant que résident temporaire vous n’avez pas le statut de locataire et le contrat qui vous permet de jouir de ce logement très économique vous oblige à respecter certaines règles :

  • en tant que résident temporaire vous n’avez qu’un mois de préavis, et vous n’êtes jamais certains de la durée de votre bail qui dure quand même au moins 4 mois.
  • n’ayant pas le statut de locataire, vous ne disposez pas des mêmes droits. Cependant le contrat passé avec la société vous garantit de ne pas être mis à la porte du jour au lendemain. Souvent on s’engage même à vous reloger.
  • les soirées sont interdites et il vous faudra prévenir la société si des invités restent plus longtemps qu’un weekend.
  • vous devez vous occuper de l’entretien courant et tout problème ou dégradation doit être immédiatement reporté.

 

Plus d’infos sur http://fr.cameloteurope.com

 

 

Promotion : La liseuse Kindle à 59 euros seulement aujourd’hui !

Amazon brade aujourd’hui (et aujourd’hui seulement) sa fameuse liseuse électronique Kindle au prix extraordinaire de 59 € !

A ce prix, cela devient vraiment intéressant même si vous ne lisez pas beaucoup ou si vous voulez simplement consulter des pages webs ou des ebook gratuits téléchargés sur Internet…

 

Voici les fonctionnalités de cette Kindle :

  • Moins de 170g : plus petit qu’un livre de poche, tient dans votre poche
  • Nouvelles polices plus foncées, ajustables manuellement, qui rendent la lecture encore plus agréable
  • Se lit comme un livre papier, sans reflets, même en plein soleil
  • Téléchargez des livres en 60 secondes avec le Wi-Fi intégré
  • Peut contenir jusqu’à 1 400 livres : emportez votre bibliothèque avec vous
  • Vaste catalogue : des dizaines de milliers de titres à moins de 8€
  • Des milliers de classiques gratuits en français, tels que Du côté de chez Swann ou Sherlock Holmes

Alors faut-il craquer pour cette super promotion pour l’une des meilleures liseuses de livres électroniques ? Si vous voulez les fonctionnalités de la toute dernière génération, il faudra payer un peu plus cher, mais très franchement, ce modèle est vraiment parfait pour la majorité des usages, et à ce prix promo ce serait dommage de vouloir dépenser plus…

Une liseuse électronique c’est :

  • moins d’encombrement (terminé l’accumulation de livres sur vos étagères),
  • une taille et un poids réduits dans votre sac par rapport à un livre papier,
  • des économies sur de plus en plus de livres qui coutent effectivement moins cher en version électronique,
  • des milliers de livres et ebook gratuits
  • la consultation de pages webs téléchargées (idéal pour lire des articles de blogs quand vous le voulez, et comme sur un livre…)

Mon expérience chez Free Mobile

Voilà un mois que je suis passé de SFR à Free Mobile pour mon abonnement téléphonique. Comme beaucoup de personnes avant l’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie, je payais assez cher mon abonnement téléphonique.

Dans l’article d’aujourd’hui, je vais vous parler de ma petite expérience personnelle.

Mon avis sur Free Mobile

Comme je l’avais écrit, j’ai fait deux inscriptions chez Free Mobile l’an dernier pour mes parents. Ils étaient un peu les cobayes. Un an après, j’ai décidé de suivre le pas. J’ai donc quitté SFR pour Free. Quitter SFR n’a pas été gratuit, loin de là mais en faisant les calculs j’étais gagnant. J’ai appliqué la loi Chatel.

Depuis le 1er Juin 2008, la loi Chatel du nom de son auteur, a assoupli considérablement la procédure de résiliation mobile. Il est désormais possible de quitter son opérateur de façon anticipée. Pour cela, il faut réunir petites plusieurs conditions:

  • Votre contrat doit avoir été souscrit après la promulgation et la mise en application de la loi soit après le 1er juin 2008.
  • Avoir effectué au minimum de 12 mois chez votre opérateur .
  • Vous devez payer une pénalité le cas échéant du 1/4 du montant que vous auriez dû payer (le hors forfait ne rentrant pas en ligne de compte bien entendu) si vous aviez été au bout de votre contrat.

Dans mon cas, j’avais un forfait de 39 euros chez SFR. Il me restait 12 mois d’engagement. J’ai donc payé 117 euros de frais de résiliation : 39×12 = 468 puis 468×0.25 = 117 .

Si j’étais resté chez SFR : 39 x 12 = 468
En étant chez Free en appliquant la loi Chatel : 117 + 192 =308

J’économise environ 168 euros ce n’est pas rien !

Lors de mon inscription chez Free, j’ai donné mon numéro RIO (Relevé d’identification opérateur) que j’ai obtenu en composant le 933 pour SFR. J’ai choisi le forfait tout illimité à 15,99 car Free est mon fournisseur d’accès à Internet. Ensuite, Free a effectué la portabilité de mon numéro. J’ai reçu ma carte sim une semaine après avoir fait mon inscription.

Après un mois chez Free Mobile, je suis assez satisfait. C’est un plaisir de pouvoir appeler à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit sans se poser la question « Combien de minutes il me reste sur mon forfait ? »… Le plaisir de l’illimité ! Ce que je regrette c’est le réseau. Il m’arrive parfois d’avoir des pertes de réseau pendant 2-3 minutes sans explications, mais bon sur le long terme Free Mobile va me permettre de faire de grosses économies.

Et vous, êtes-vous un abonné de Free Mobile ? Que pensez-vous de Free Mobile ? N’hésitez pas à commenter l’article.